1 Formation et soutien scolaire

La coopération avec l’Institut français de Lomé a été reconduite, les cours de soutien en direction des enfants ont repris dès le 18 Février .
La formation pour les encadrants des bibliothèques de Lomé et de Kpalimé aura lieu en été.
La formation, à Lomé, pour les « mamans » chargées de l’aide aux devoirs va être continuée. Les « mamans » désirent poursuivre leur formation, il s’agit d’évaluer sur place les pratiques et de revenir sur les situations qui posent des problèmes.
Il reste à mettre en place à Kpalimé ces formations pour les « mamans », l’Institut français de Lomé pense être en capacité de les organiser ( à voir les coûts) et il doit être également possible de trouver à Kpalimé des personnes ressources.
Le recrutement d’étudiants pour renforcer les équipes d’aidants est toujours d’actualité.


2 Le WOELAB ou fablab de Lomé

Accompagné par Justin Batadi, l’éducateur de Lomé, nous avons pris des contacts concrets avec le responsable du centre informatique, M.Sénamé. La philosophie de cette structure est celle d’une approche participative. Des groupes d’enfants et d’ados peuvent s’initier gratuitement à l’informatique (codage, fabrication d’ordinateurs avec du matériel de récupération).
Le premier cours a eu lieu le 11 février et ces cours ont lieu tous les mercredis et les samedis matin.
Comme ce projet se développe, nous pourrons chercher à récupérer des portables en état de fonctionner et en faire don au WOELAB ou au centre SPES.
La formation peut inclure également les adultes.
Une formation aux logiciels bureautiques courants serait très utile pour les volontaires de l´équipe administrative. Le travail en serait facilité.


3 Aide à l’orientation

A Kpalimé, un plan d’aide à l’orientation des adolescents est déjà conçu et va être mis en place durant l’année 2019.
Il est important d’aider les jeunes à préciser leur projet professionnel et à diversifier les parcours de formation pour ceux qui choisissent la voie de l’aprentissage.


4 Les changements au niveau des personnels

Les deux directrices des centres, celui de Lomé et celui de Kpalimé sont parties en retraite.
Deux nouveaux recrutements ont eu lieu. Mathy Aouissa a été confirmée à Lomé, cette nouvelle directrice assurait déjà les remplacements de Patience lors des congés. Alice Aloyimegbe est une nouvelle venue à Kpalimé, le contact que nous avons eu avec elle était chaleureux et très professionnel, sa période d’essai est fixée à trois mois.
Le projet éducatif sert de base efficace pour le développement des structures au mieux du bien des enfants et maintenant jeunes adultes qui sont confiés par les autorités togolaises à SPES.

La prochaine réunion de SPES internationale aura lieu à Paris le 22 septembre 2019.